Aujourd’hui je viens vous parler de ma rencontre avec la marque Sodium Cycle, pour un essai de la XUBAKA. La petite moto électrique au look rétro, qui, en plus de faire du bien à la planète, risque de faire tourner quelques têtes ! Un premier modèle pour la marque, 100% électrique et personnalisable à souhait !

Qui aurait cru que ce petit bolide, en plus de venir susciter mon attention par son design minimaliste, viendrait ouvrir un peu plus ma conscience sur des principes fondamentaux de notre existence sur terre :

  • Faire de son mieux
  • Prendre le temps
  • sortir de l’insatiabilité
  • Apprécier ce qui est déjà là. Tout en ayant comme moteur pour avancer, un oeil sur ce que l’on vise.
    Un monde meilleur !
  • Et bien d’autres encore….

Pierre Rabhi nous enseigne à tendre vers une sobriété heureuse.
« Nous ne savons pas où nous allons, mais nous y allons ».
Sans oublier la passion et l’amour qui nous anime.
Dans le respect de ce qui nous est donné en le ré-injectant dans le cycle de la vie.

C’est la passion pour les motos. L’amour du beau et du design. Les changements de cap, empreints de leur prise de conscience sur le monde dans lequel nous vivons…
Tout cela a poussé Benoît Marty à se lancer dans le projet de Sodium Cycle.

XUBAKA, en clair, comment ça marche ? 

  • Un moteur à propulsion intégré dans la roue arrière
  • Une batterie lithium (amovible, of course) située dans le bac central de la moto.

Rien que ça pour faire rouler la machine! … Et vous au guidon, bien entendu !

Tout l’électronique de la XUBAKA vient également puiser son énergie dans cette batterie de 6 kg.

Elle est chargeable à 80% en 1 heure et à 100% en 4 heures, sur une prise classique.

Puissance et Autonomie

Le moteur de la XUBAKA a une puissance de 4000 Watts.

Avec une autonomie moyenne de 60 kms, elle est idéale pour les trajets en ville. Sur les stations balnéaires. Et partout où vous le voudrez !

Homologuée aux normes Européennes, cette petite beauté électrique équivaut à une 50cm3.

XUBAKA est aussi conçue, si on le souhaite, avec un siège passager. Et que l’on soit seul ou à deux, la puissance n’en n’est pas impactée. Même dans les côtes !! On a essayé ^^

Et « L’essayer, c’est l’adopter »

Comme dit l’adage !

L’assise est ultra confortable. La conduite est fluide. Souple. Et surtout silencieuse !

Je sais que ce détail ne viendra pas satisfaire nos amoureux des cylindrées à gros moteur.
Mais il pourra en revanche combler ceux qui sont aussi sensibles à la pollution sonore !

Une moto électrique personnalisable

Un design simple. Épuré. Haut de gamme. Et une multitude de possibilités pour rendre sa XUBAKA unique.

Voilà un des points forts de la marque. Histoire de se démarquer davantage du made in China de série en plastique. 

  • Choisissez la couleur que vous voudrez !

Tous les RAL sont disponibles, avec une finition mat ou brillant.
Les amateurs de finitions paillettes ou autres effets spéciaux, pourront aussi trouver bonheur.

  • Un porte Surf

L’accessoire qui vient combler les amoureux du surf comme moi !

  • Une caissette en bois

Qui vient remplacer le siège passager à l’arrière. Un accessoire pratique pour transporter les courses ou faire des livraisons ;)

Ces options ont particulièrement retenu mon attention mais vous en trouverez d’autres sur le site (ici) .

Éthique & Made in France

Sodium Cycle a pris racine au Pays Basque. Elle y a puisé son inspiration dans sa nature, dans le surf, dans le sel, dans les souvenirs. Puis elle a été chercher les meilleurs partenaires en France, notamment dans le Béarn, où se trouve l’atelier de fabrication. 

Puis, toujours dans une optique de bien faire et mieux faire, en étroite collaboration avec des centres de recherche de l’hexagone, elle est aujourd’hui encore en phase de test sur différentes motorisations plus propres.

J’aime bien prendre les choses dans leur globalité. Alors dans un souci écologique, je me suis questionnée sur la batterie lithium (connaissant la difficulté, voire l’incapacité des constructeurs à les recycler).

Mais il semblerait que Sodium Cycle se soit posé la même question. En effet, la marque travaille en collaboration avec un atelier situé en Aveyron qui recycle leurs batteries et leur permet de les réintroduire dans le circuit de fabrication de la XUBAKA.

La marque récupère également ses motos arrivant en fin de vie pour les recycler entièrement et réintroduire ses composants dans son circuit. C’est ce que j’aime appeler “le cercle Vertueux“. 

Se pose enfin la question du « made in France »

Jusqu’à quel point XUBAKA est-elle Française ?

Dans ce monde qui juge trop vite. Qui ne laisse pas la place à la recherche, au temps. Qui voudrait que tout soit parfait, de suite.
Je remarque alors à quel point nos jeunes générations sont impactées par la vitesse et le positionnement.
À quel point j’en suis encore impactée !
Ce frein du passage à l’action par peur d’être rangé dans des étiquettes. Ou peut-être justement, de ne pas y coller parfaitement. Cette notion de 100% tout ou 100% rien nous enferme. Elle nous limite.

Et là encore par sa réponse, Sodium Cycle vient éclairer ma vision des choses :
Création, Recherche, Bureau d’Etudes, Montage, Assemblage  sont pratiqués sur le sol Français.

Les composants de la XUBAKA sont Français dans la mesure où l’Atelier de production des pièces existe en France et qu’elle répond à une certaine qualité. 

C’est pour cela que la marque passera parfois les frontières. Proches, dans l’idéal, pour certains matériaux. Puis des fois plus lointaines pour d’autres. Et c’est un parti pris, honorable, avec lequel elle est au clair. 

Après tout, qui n’a jamais eu le besoin ou juste l’envie de partir à l’autre bout du monde pour aller chercher ce qu’il n’a su trouver chez lui ?
Bien sûr, chacun avec notre degré de sensibilité, nous tendons à vouloir devenir des consommateurs exclusivement locaux.

Mais pourquoi se priver des échanges que le monde a à nous offrir en attendant de trouver mieux chez nous ? Et s’il n’y avait pas mieux après tout…

Et puis je dois dire que l’âme de cette moto a tout d’une Française : La classe et le Savoir-Faire !

Un peu plus sur la marque…

Benoit Marty, le fondateur, est un ancien ingénieur auto de compétition. Il a connu le haut de gamme des Grands Prix du Mans, pour un jour tout quitter et se lancer dans la production d’oignons bio dans le Gers. Pour finalement retourner à son premier amour : La moto.

Un parcours atypique comme je les aime, et qui à mon sens, en dit long sur les valeurs de la marque. Voilà de quoi me rassurer sur la qualité de la XUBAKA. J’y perçois la réelle volonté de s’inscrire dans une démarche responsable et environnementale.

En ville à Biarritz, Paris, Marseille, Bordeaux et Outre-Atlantique sur les côtes Californiennes, XUBAKA fait son entrée sur les routes.
Elle séduit ceux qui font des petits déplacements réguliers dans la journée. Ceux qui n’aiment pas les bouchons. Ceux qui n’aiment pas tourner en rond pour trouver une place de parking.
Avec son allure rétro, elle vient nourrir le beau. Elle satisfait les minimalistes. Elle répond à notre besoin d’être plus responsable. Et à celui de se sentir plus vivant, au volant. 

_

Restez branché, car on ne nous dit pas tout. Mais nous pourrions voir apparaître de belles surprises dans les temps à venir. Des partenariats alléchants ou encore un modèle 125 cm3…. Et toujours à la pointe d’une Technologie Responsable.

Pour plus d’informations et de précisions je vous invite à visiter le site internet de Sodium Cycle par ici.

Et si vous êtes séduit par la XUBAKA vous pouvez prendre un RDV pour l’essayer (c’est gratuit) en remplissant le formulaire par là